1789 – Publication de “Introduction aux principes de la morale et de la législation” de Jeremy Bentham

Peureux F., 1789 – Publication de “Introduction aux principes de la morale et de la législation” de Jeremy Bentham, Animal Rights Timeline, 13 février 2021, https://animalrightstimeline.com/b9zhl.

Paru en 1789, “Introduction aux principes de la morale et de la législation” (An Introduction to the Principles of Morals and Legislation) est un livre du philosophe et théoricien du droit anglais Jeremy Bentham. Rédigé pour l’essentiel une dizaine d’années auparavant, il fixe les grands axes de la philosophie de Bentham et est considéré comme la pierre fondatrice de l’école utilitariste.

Comme John Stuart Mill, qu’il a beaucoup influencé, Bentham pensait que les humains, par nature, sont motivés exclusivement par la recherche du plaisir ou du bonheur et, qu’éthiquement, ils devraient chercher à maximiser ce plaisir.

Le livre contient plusieurs des citations les plus connues de Bentham, dont celle-ci qui décrit comment la mesure du plaisir (et de la non souffrance) ne saurait se limiter aux seuls êtres humains et devrait également inclure l’ensemble des êtres sentients :

“Le jour viendra peut-être où le reste de la création animale acquerra ces droits qui n’auraient jamais pu être refusés à ses membres autrement que par la main de la tyrannie. Les Français ont déjà découvert que la noirceur de la peau n’est en rien une raison pour qu’un être humain soit abandonné sans recours au caprice d’un bourreau. On reconnaîtra peut-être un jour que le nombre de pattes, la pilosité de la peau, ou la façon dont se termine le sacrum sont des raisons également insuffisantes pour abandonner un être sensible à ce même sort.

Et quel autre critère devrait marquer la ligne infranchissable ? Est-ce la faculté de raisonner, ou peut-être celle de discourir ? Mais un cheval ou un chien adultes sont des animaux incomparablement plus rationnels, et aussi plus causants, qu’un enfant d’un jour, ou d’une semaine, ou même d’un mois. Mais s’ils ne l’étaient pas, qu’est-ce que cela changerait ? La question n’est pas : Peuvent-ils raisonner ? ni : Peuvent-ils parler ? mais : Peuvent-ils souffrir ?”

Jeremy Bentham, Introduction aux principes de la morale et de la législation, 1789
Sur le même thème
AllEscort