1959 – Publication de “The Principles of Humane Experimental Technique” de William Russell et Rex Burch

Florimond Peureux, "1959 – Publication de “The Principles of Humane Experimental Technique” de William Russell et Rex Burch", Animal rights timeline, animalrightstimeline.com/?p=10962. Page consultée le 31 janvier 2023.

Dans cet ouvrage paru en 1959, les biologistes William Russell et Rex Burch développent le principe des trois “R”. Leurs prescriptions visant au Remplacement, à la Réduction et au Raffinement constituent aujourd’hui le fondement de tout projet de recherche utilisant des animaux en Europe et en Amérique du Nord. 

William Moy Stratton Russell (1925 – 2006) [1], zoobiologiste, et Rex Leonard Burch (1926 – 1996) [2], microbiologiste, étaient deux universitaires britanniques engagés en faveur du bien-être animal. Ils sont surtout connus pour leur ouvrage “Les principes d’une technique expérimentale conforme à l’éthique” (The Principles of Humane Experimental Technique), publié en 1959, dont les principes constituent aujourd’hui le fondement de la démarche éthique appliquée à l’expérimentation animale en Europe et en Amérique du Nord [3].

La Fédération Universitaire pour le bien-être animal (UFAW) avait déjà publié un premier manuel sur les soins et la gestion des animaux de laboratoire en 1947 [4], mais c’est en 1954 qu’elle décida de parrainer les premières véritables recherches sur l’amélioration du bien-être des animaux utilisés pour la recherche scientifique. William Russell et Rex Burch s’y consacrèrent dès octobre 1954, également soutenus par l’Animal Welfare Institute américain. Le rapport qu’ils proposèrent en 1956 à l’UFAW constitue le noyau de “The Principles of Humane Experimental Technique”, ouvrage majeur achevé début 1958 et publié en 1959 [5], année du centenaire de la publication de “L’Origine des espèces” de Charles Darwin [6].

Dans leur ouvrage, William Russell et Rex Burch introduisent le célèbre concept des trois “R” et proposent un modèle pour combiner les considérations relatives au bien-être des animaux et la qualité de la recherche. Les trois “R” sont, dans l’ordre, les initiales de [7] :

  • Remplacer les modèles animaux par d’autres méthodes lorsque cela est possible, par exemple en travaillant sur des cellules ou des tissus (in vitro), des modèles numériques (in silico), des volontaires humains, etc. ;
  • Réduire le nombre d’animaux utilisés à des fins de recherche ;
  • Raffiner, c’est-à-dire optimiser, les conditions d’élevage, d’hébergement et de soins, et la méthodologie utilisée dans les procédures, afin d’éliminer ou de réduire au minimum toute douleur, souffrance, angoisse ou dommage infligé aux animaux.

Au Royaume-Uni, le Fund for the Replacement of Animals in Medical Experiments (FRAME), créé en 1969, a été l’un des premiers organismes à reconnaître l’importance du concept des trois “R”. Dans les années qui ont suivi, la reconnaissance du concept s’est accrue, d’abord progressivement puis de manière exponentielle à partir des années 1980 avec la multiplication des centres de recherche sur les méthodes dites “alternatives” et la tenue d’une série de congrès mondiaux sur ces nouvelles méthodes et l’utilisation des animaux dans les sciences de la vie.

Ces principes sont aujourd’hui entrés dans le droit de plusieurs pays et ont été repris, entre autres, dans l’International Guiding Principles for Biomedical Research Involving Animals du Conseil des organisations internationales des sciences médicales (CIOMS) en 1985 [8], par l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) en 2009 [9] ou encore dans l’article 4 de la directive européenne de 2010 sur l’utilisation des animaux à des fins scientifiques [10].

Cliquez-ici pour lire en ligne la réédition de 1992 de “The Principles of Humane Experimental Technique”.


Faire un tip ponctuel ou régulier sur uTip pour soutenir Animal rights timeline.

Notes et références

Notes et références
1 Balls, Michael (2007). “Professor W.M.S. Russell (1925–2006): Doyen of the Three Rs“. Alternatives to Animal Testing and Experimentation. 14: 1–7.
2 Rex Leonard Burch (1926–1996). Alternatives to Laboratory Animals. 1996;24(3):313-316. doi:10.1177/026119299602400301.
3, 7 Inserm, Qu’est-ce que la règle des 3 R ?, 11 août 2017.
4 William Russell, Rex Burch, 1992, The Principles of Humane Experimental Technique, Foreword to Special Edition.
5 William Russell, Rex Burch, 1959, The Principles of Humane Experimental Technique, Preface.
6 L’Origine des espèces a été publié le 24 novembre 1859. En hommage, les citations en tête de chaque chapitre sont toutes tirées des œuvres de Charles Darwin. D’après William Russell et Rex Burch eux-mêmes, “Peu de personnes ont été plus préoccupées que lui par le bien-être des animaux de laboratoire, ou plus actives pour faire progresser les techniques expérimentales sans cruauté”.
8, 9 K. Bayne, T.H. Morris, Legislation and oversight of the conduct of research using animals: a global overview, dans “The UFAW Handbook on the Care and Management of Laboratory and Other Research Animals”, 8e Edition (pp.107 – 123), p. 108.
10 EUR-Lex, Directive 2010/63/UE du Parlement européen et du Conseil du 22 septembre 2010 relative à la protection des animaux utilisés à des fins scientifiques.
Précédent
20 janvier 1951 – Conférence “Mérites comparés des aliments d’origine animale et végétale en matière de nutrition” organisée par la British Nutrition Society

20 janvier 1951 – Conférence “Mérites comparés des aliments d’origine animale et végétale en matière de nutrition” organisée par la British Nutrition Society

La conférence “Mérites comparés des aliments d’origine animale et végétale

Suivant
1er janvier 1962 – Première entrée du mot “végane” dans un dictionnaire : l’Oxford Illustrated Dictionary

1er janvier 1962 – Première entrée du mot “végane” dans un dictionnaire : l’Oxford Illustrated Dictionary

Le premier dictionnaire à inclure le mot “végane” (vegan) est la

Sur le même thème