7 juillet 2012 – Déclaration de Cambridge sur la conscience

Peureux F., 7 juillet 2012 – Déclaration de Cambridge sur la conscience, Animal Rights Timeline, 16 février 2021, https://animalrightstimeline.com/h21qj.

La Déclaration de Cambridge sur la conscience (The Cambridge Declaration on Consciousness) a été signée le 7 juillet 2012 lors de la “Francis Crick Memorial Conference on Consciousness in Human and non-Human Animals” au Churchill College de l’Université de Cambridge.

Rédigée par Philip Low et révisée par Jaak Panksepp, Diana Reiss, David Edelman, Bruno Van Swinderen, Philip Low et Christof Koch, la Déclaration revendique que les animaux non-humains possèdent également les substrats neurologiques de la conscience. Elle a été signée, en présence de Stephen Hawking, par un collège d’experts exerçant au sein d’institutions de renommée telles que Caltech, le MIT ou l’Institut Max Planck.

La déclaration de Cambridge se conclue sur ces mots :

Nous déclarons ce qui suit : “L’absence de néocortex ne semble pas empêcher un organisme d’éprouver des états affectifs. Des données convergentes indiquent que les animaux non-humains possèdent les substrats neuroanatomiques, neurochimiques et neurophysiologiques des états conscients, ainsi que la capacité de se livrer à des comportements intentionnels. Par conséquent, la force des preuves nous amène à conclure que les humains ne sont pas seuls à posséder les substrats neurologiques de la conscience. Des animaux non-humains, notamment l’ensemble des mammifères et des oiseaux ainsi que de nombreuses autres espèces, telles que les pieuvres, possèdent également ces substrats neurologiques.”

Cliquez-ici pour consulter la Déclaration de Cambridge en PDF.


Vous pouvez nous soutenir financièrement grâce à un tip ponctuel ou récurrent sur uTip

Sur le même thème